Rencontres du film court

LA BULLE

LA BULLE

Dans un hôtel isolé de Madagascar, un invité étranger trouve son confort dans une vie relativement luxueuse mais totalement routinière. Il ne sort quasiment jamais, il passe ses journées à nager, à regarder la télé, et à manger finement. Ses journées se ressemblent jusqu’au jour où une intrigante femme-insecte malgache, qui mange une banane et qui ricane, est venue perturber son déjeuner.

– Réalisé par : Mamihasina Raminosoa

– Produit par : Colby Gottert et Mamihasina Raminosoa

– Format : DV PAL, 16:9

– Prise de vue :    Mamihasina Raminosoa, Jedidia Andriamasy

– Son : Benoît Delamare

– Éclairage : Benoît Delamare, Rakoto Razafiarison Solomampionona

– Effets spéciaux : Jedidia Andriamasy

– Montage : Mamihasina Raminosoa, Amboara Ramanalinarivo

– Bande son : Mamihasina Raminosoa

– VFX : Mamihasina Raminosoa   

– Production : Digital Development Communications (DDC)

– Genre : Fiction

– Année : 2008

– Pays : Madagascar

– Langue : Sans dialogue

– Format : DV PAL, 16:9

– Durée : 8’56

PRIX2ème prix / Rencontres du Film Court de Madagascar / 2008Prix du public / Festival Plein Sud de Cozes de France / 2010

COMPÉTITION OFFICIELLE Festival Vues d’Afrique – Canada / 2009Festival Songes d’une Nuit DV – France / 2008FestivalInternational du Film d’Afrique et des Iles  – Ile de La Réunion / 2008Durban International Film Festival – Afrique du Sud / 2008Diffusé dans la sélection officielle de 6 festivals dans 5 pays (Maurice, Mozambique, Allemagne, Italie, Maroc)

Mamihasina RAMINOSOA est un producteur et réalisateur de films qui a choisi de se spécialiser dans les thèmes du développement. Il s’est beaucoup investi dans la création cinématographique de qualité. Il s’intéresse au cinéma dès son jeune âge, et à 19 ans, avec des amis d’enfance, il créé « La Une », une des sociétés pionnières de la vidéo numérique à Madagascar. Après l’obtention de son Master en Administration d’Entreprises, il intègre l’équipe de DDC (Digital Development Communications), une des rares boîtes malgaches de production ayant une ouverture internationale.
En parallèle, il commence à réaliser des films indépendants (“La bulle”, « New world water ») qui sont primés dans divers festivals internationaux.En 2009, MamihasinaRAMINOSOA prend les commandes de DDC Madagascar et réoriente ses activités vers la fiction. Il entame alors la production d’une série de films à vocation éducative dénommée « Dzaomalaza » avec l’Unicef Madagascar.

En tant que producteur, Mamihasina RAMINOSOA a activement participé à l’émergence de la nouvelle génération du cinéma malagasy. DDC a produit un bon nombre de films primés aux Rencontres du Film Court (RFC), ainsi que des films co-financés par le Fonds Serasary (« Le petit bonhomme de riz » de Ludovic Randriamanantsoa,  « Tambin’ezaka » de NantenainaRakotondranivo, « Le zébu de Dadilahy » de Luck Razanajaona, ou encore « ManjaLoatra » de Andry Rarivonandrasana). DDC donne également l’opportunité aux réalisateurs de la génération RFC de travailler professionnellement sur des projets de films.

COMPÉTITION OFFICIELLE :

Festival Vues d’Afrique – Canada / 2009Festival Songes d’une Nuit DV – France / 2008Festival International du Film d’Afrique et des Iles – Ile de La Réunion / 2008Durban International Film Festival – Afrique du Sud / 2008Diffusé dans la sélection officielle de 6 festivals dans 5 pays (Maurice, Mozambique, Allemagne, Italie, Maroc)

Mamihasina RAMINOSOA

Laisser un commentaire